INTERPRÉTATION ASSERMENTÉE

L’interprétation assermentée

L’interprétation assermentée est étroitement liée à la traduction assermentée, la seule différence étant que cette dernière est écrite. L’interprétation assermentée est généralement nécessaire pour plusieurs procédures publiques ou officielles dans lesquelles l’une des parties ne parle pas la langue officielle. Il s’agit d’une branche particulièrement spécialisée de l’interprétation qui exige une formation spéciale, beaucoup d’expérience, des niveaux de compétence élevés et souvent des certificats du pays concerné pour pouvoir être effectuée professionnellement.

Reconnus par le ministère espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération

Chez FAST.txt, nous disposons d’interprètes assermentés reconnus par le ministère espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération (MAEC), qui se chargeront de l’interprétation dans tout type de procédure devant les tribunaux, les cours de justice, les notaires et les greffes qui nécessitent un interprète assermenté (les mariages, les comparutions au tribunal ou les inscriptions et signatures devant un notaire). Un interprète judiciaire accompagne une personne qui doit comparaître dans un procès et qui ne parle pas la langue du tribunal pour interpréter ce que les fonctionnaires présents lui disent, ainsi que ce que son client dit au reste du tribunal. Il ne doit en aucun cas modifier, ajouter ou supprimer des faits ou des éléments qui ne figurent pas dans le discours original. Son rôle est de rendre cette interprétation aussi fidèle que possible que ce qui est dit dans la langue originale, en évitant les déductions ou les paraphrases, puisque sa version est celle qui parvient au juge et celle qui est évaluée par ce dernier. Par conséquent, l’interprète agit comme un notaire, accréditant la traduction et assumant la responsabilité de l’exactitude de son contenu. 

INTERPRÉTATION ASSERMENTÉE

Tribunaux, notaires et greffes

Le client peut être un défendeur, un témoin ou un demandeur. L’avocat du défendeur ne peut pas participer ou nuancer les propos de l’interprète. Par conséquent, les interprètes judiciaires sont généralement des interprètes expérimentés qui maîtrisent parfaitement la langue, ainsi que le langage utilisé et l’objet de la procédure en question. L’interprète doit se préparer au procès presque aussi bien, voire mieux, que les avocats, car des sujets hautement spécialisés peuvent être traités dans un contexte juridique complexe, dans lequel l’interprète doit démontrer sa connaissance du sujet. 

Les principales caractéristiques sont les suivantes : 

  • Le traducteur-interprète assermenté doit être nommé par le ministère espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération
  • Il est nécessaire pour les procédures publiques ou officielles et a une validité juridique
  • Il est généralement exigé dans les cours et tribunaux, les notaires et les greffes

Plus d'informations